La fonderie de cloches autrichienne Grassmayr prouve que ce métier traditionnel n’a rien à voir avec son image démodée. Elle fait revivre une entreprise vieille de plusieurs siècles grâce à une nouvelle technologie qui utilise des bandes textiles Habasit.

Le timbre d’une cloche est unique. Il est difficile de l’imiter ou même de le décrire. Tout un chacun se souvient d’un son particulier de cloche, ne serait-ce que celui résonnant à la fin d’une cérémonie de mariage ou à l’occasion des fêtes de Noël. Il vous habite à jamais, telle une passion dévorante.

Depuis 1599, les Grassmayr consacrent leur vie à leur fonderie de cloches. Leur fabrique, située dans le Tyrol en Autriche, crée des chefs-d’oeuvre à partir de tonnes de bronze. Le son des cloches autrichiennes résonne dans le monde entier. Partout, les clients comptent sur le savoir-faire de la société familiale. En 14 générations, le secret de famille s’est non seulement transmis de père en fils, mais a également su profiter des progrès de la technologie.

Les Stradivarius des cloches
Les années qui suivirent la Seconde Guerre Mondiale affectèrent fortement les fonderies de cloches. La demande de cloches d’église étant en baisse, de nombreux fabricants durent mettre fin à une activité vieille de plusieurs siècles. Ce ne fut pas le cas pour la fonderie Grassmayr qui a tiré profit de la situation et s’est servie de la technologie moderne pour faire progresser la qualité de la résonnance de ses cloches. Avec l’aide de l’Ecole de sciences appliquées de Kempten, elle atteignit son but, celui de créer un son unique de très haute qualité. Les Stradivarius des cloches.

Cette révolution dans un commerce multiséculaire fut un réel défi pour les hommes et les matières. La première étape importante à franchir consista à identifier le problème et à trouver une solution. Cette tâche accomplie, le chaînon manquant fut de trouver le tissu idéal, ayant des propriétés amortissantes, le but final étant d’équilibrer la vibration entre le corps et le battant de la cloche. L’entreprise familiale a investi son temps et sa passion dans cet amour de la recherche du son parfait.

Un couple étrange
Un parcours jalonné d’essais et d’erreurs conduisit la fonderie de cloches Grassmayr aux bandes textiles Habasit. La solution consistait à utiliser le tissu de la SNB-18E 07. Ses propriétés amortissantes correspondaient exactement aux besoins. Pour les développeurs, ce fut la révélation. Le centre de rotation du battant fut attaché par plusieurs couches de cette bande textile Habasit délivrant une résistance élevée à la traction et une meilleure isolation du bruit, et donnant ainsi à la cloche un son extraodinaire.

A première vue, ou plutôt au premier son, personne ne s’attendrait à une symbiose professionnelle entre la fonderie de cloches Grassmayr et le savoir d’Habasit. La bande ne semble pas à sa place, et en même temps elle est exactement là où elle doit être. Le point commun de ce couple étrange est la structure des deux sociétés. Habasit comme Grassmayr reposent sur une organisation familiale, la tradition et l’innovation. Une combinaison aussi unique que le timbre d’une cloche.

Pummerin :
Pummerin est le surnom de la cloche de la cathédrale St Etienne à Vienne, en Autriche. C’est la cloche la plus grande et la plus lourde du pays. Elle est la plus célèbre d’Autriche et ne sonne que pour les fêtes catholiques et à minuit le Jour de l’An. Pour préserver cette tradition, la fonderie Grassmayr a changé le battant de la cloche en 2011. Grâce à cette nouvelle technologie, le chant de Pummerin continuera de retentir à Vienne et dans nos esprits de nombreuses années encore.

Sonja StrimitzerMarketing

la page se charge

veuillez patienter...

HIGHLIGHTS / archiver

HABASIT HIGHLIGHTS / select location

Habasit