Le papier : un secteur en pleine évolution

Outi Kukkamaki Outi Kukkamaki Responsable Industrie

« Lorsque je dis m'occuper de l'industrie papetière, tout le monde me rétorque : “Mais c'est un secteur en déclin!”. Ce à quoi je répond, “Vraiment ?”. Vous évitez peut être le papier au bureau et lisez votre journal en ligne, et pourtant vous en utilisez bien plus que vous ne le pensez. Songez aux mouchoirs, gobelets jetables ou colis expédiés par les enseignes proposant l’achat en ligne. »

Outi Kukkamaki, Responsable Industrie chez Habasit, observe avec pragmatisme l’évolution rapide du marché du papier. Avec vingt ans d’expérience dans ce domaine, elle est la première à admettre que le numérique a transformé le monde tel que nous le connaissions, et que malgré le déclin progressif de la presse écrite, elle a assisté à l’éclosion d’un nouveau marché au futur prometteur.

Bien plus qu'un support d'impression

En 1981, pour le mariage princier de la princesse Diana, la demande en magazines et en journaux a provoqué une pénurie de papier journal en Europe. Ce fut la même chose quand la France gagna la Coupe du Monde de football en 1998.

Même si nous nous passons de plus en plus de papier, sa consommation ne baisse pas pour autant. L'avènement du numérique a provoqué une envolée du commerce électronique qui abuse des suremballages. L'Amérique du Nord consomme à elle seule environ 60 millions de tonnes de carton car 95 % de ses produits sont expédiés dans des boîtes en carton ondulé.

De plus, bon nombre d’entre nous oublient que l’industrie alimentaire consomme, elle aussi, un nombre croissant de produits cartonnés. La plupart des entreprises s’adaptent à la demande du consommateur et privilégient les emballages papier qui sont devenus un argument commercial de poids. La sensibilisation de l’opinion publique aux questions environnementales a boosté le remplacement du plastique par le papier.

Un nouvel avenir pour le recyclage

L'utilisation du papier est si répandue qu'il n'est pas surprenant que la durabilité soit devenue une préoccupation majeure. « Le papier journal actuel est fabriqué à partir de vieux journaux et magazines », nous explique Outi. « La plupart des usines européennes utilisent des fibres recyclées, de sorte que si je me rendais dans une usine à papier, il me serait pratiquement possible de voir mon journal de la semaine dernière être transformé pour servir de support à la prochaine édition. »

Certains diront que le papier est comme un ami fidèle, il revient toujours. Les fibres recyclées ont largement remplacé les fibres mécaniques dans l'impression de journaux en raison de leur abondance et de leur grande valeur économique.

« Le broyage du bois pour le transformer en fibres demande beaucoup d'énergie » explique Outi. Ce process nécéssite une grande quantité de bois et une alimentation électrique puissante. En Finlande, les lampes des habitations situées à proximité d'une usine à papier, peuvent s'éteindre une fraction de seconde au démarrage du process. Un seul de ces sites consomme plus d'énergie en une heure qu'un foyer en un an.

Les emballages en carton sont fabriqués soit à partir de fibres vierges (emballage primaire), soit à partir de matériaux recyclés (suremballage). La fabrication de l’emballage primaire, celui dans lequel se trouvent les produits que vous achetez, utilise surtout des fibres vierges qui donnent un meilleur rendu au niveau de l’impression. Le carton-caisse est le plus utilisé au monde. Il s'obtient à partir de fibres majoritairement recyclées et s'emploie dans la fabrication de suremballages destinés à protéger des colis. On cherche à produire des emballages légers, durables et résistants garantissant une protection efficace et économique de la marchandise.

C’est ainsi que de nouveaux développements voient régulièrement le jour. L’un d’eux va d’ailleurs révolutionner les gobelets jetables. Saviez-vous que pour conserver leur rigidité, ceux-ci contenaient en fait beaucoup de plastique ? Et bien, c'est sur le point de changer. Un nouveau process sans plastique a été inventé, rendant le gobelet recyclable à 100 %.

L’incontournable papier toilette, une preuve de luxe ou pure nécessité ?

On oublie aussi souvent les papiers d'hygiène. En Europe occidentale, plus de 20 milliards de rouleaux de papier toilette sont utilisés chaque année, ce qui rapporte à cette industrie « sur le déclin » plus de 10 milliards d'euros par an.

Autrefois, la nature du papier toilette dépendait de la fortune de l’usager. Les riches romains utilisaient de la laine trempée dans de l’eau de rose alors que la royauté française préférait la dentelle. De nos jours encore, certaines élites le considèrent comme un moyen d'afficher leur opulence. Beyoncé, par exemple, n’utilise que la marque portugaise Renova à trois dollars le rouleau qui dispose d’un assortiment unique de couleurs comme le rouge, le bleu et un vert pâle délicat.

Pour la plupart d'entre nous, le papier toilette ne représente qu'un besoin nécessaire. Dans un sondage demandant quel objet les interrogés emmèneraient sur une île déserte, 49 % ont répondu du papier toilette, avant la nourriture.

Un potentiel en croissance

Le secteur du papier qui englobe nappes, couches et serviettes en papier, va poursuivre son ascension fulgurante. Ceci est dû à la sensibilisation à l'hygiène et aux revenus en hausse sur les marchés en fort développement, comme la Chine.

« Cet essor sera bientôt suivi par d'autres pays en développement, » déclare Outi, « mais, au-delà des couches, la plus forte croissance est attendue sur le marché de l'hygiène féminine. Les campagnes valorisant l’image de la femme au travers de l’hygiène menstruelle ont fortement augmenté durant ces dernières années. »

Répondre aux besoins d'évolution

Habasit est leader sur le marché de l'impression du papier et des process de finition. Outi est convaincue que l'entreprise a ce qu'il faut pour relever les défis d'un marché en pleine mutation. Côté emballage, les bandes Habasit sont beaucoup utilisées dans la fabrication de boîtes pour automatiser les processus de collage, pliage et transport de cartons d'emballage, et tout cela, à la vitesse de la lumière. Les conditions exigeantes de ces processus haute-vitesse nécessitent des bandes résistantes à l’abrasion présentant une bonne stabilité dimensionnelle et dont le coefficient de friction reste constant.

Les bandes de process en élastomère sont également idéales pour le transport de matériaux fragiles comme les papiers d'hygiène.

« La fabrication du papier toilette est un process très délicat » nous explique Outi. « Les bandes doivent être de très bonne qualité et permettrent une préhension du papier tout en douceur. »

Nombreux sont les process de transformation du papier. Habasit propose des solutions adaptées à chacun d’entre eux. Loin d'être une industrie sur le déclin, le papier occupe une place essentielle dans nos vies et n'est pas prêt de disparaître. (ST)

la page se charge

veuillez patienter...

HIGHLIGHTS / archiver

HABASIT HIGHLIGHTS / select location

Habasit